Télévision numérique

Achetez votre décodeur, Connectez le à votre téléviseur, Insérez la carte à puce Imagin, Regardez !
Télédistribution-Walferdange est entrée en octobre 2006 dans l’ère du numérique. La nouvelle technologie permet d’offrir un nombre de chaînes plus important, dont notamment des bouquets de télévision à péage dédiés au cinéma, au sport, aux chaînes thématiques et à la musique. Veuillez trouver ci-dessous les réponses aux questions les plus courantes autour de la télévision numérique.
  • Qu’est-ce que la télévision numérique sur le câble ?

    La « numérisation » ou « digitalisation » du câble de télédistribution désigne l’adoption de la technologie numérique selon la norme DVB-C (digital video broadcasting—cable) pour le transport du signal sur le réseau câblé. Ce changement peut être comparé au passage du disque vinyle au CD, au remplacement de la cassette vidéo par le DVD ou encore au remplacement du baladeur à cassettes par les baladeurs MP3. Tant la télédiffusion hertzienne que celle par satellite ont adopté la technologie numérique avec les normes DVB-T (terrestre) et DVB-S (satellite).
    La télédistribution « digitale » est une réalité sur le câble à Walferdange depuis octobre 2006. Le bouquet numérique Imagin est diffusé en parallèle à la diffusion analogique traditionnelle. Il est d’office compris dans le prix de l’abonnement au câble et couvre plus de 80 chaînes.
  • Pourquoi la télévision numérique ?

    Même avec le réseau moderne de Télédistribution-Walferdange, le nombre de chaînes qui peuvent être transmises en mode analogique est fortement limité. La télévision numérique permet d’augmenter le nombre de chaînes distribuées par le câble. Si aujourd’hui il faut un canal par chaîne, il devient possible grâce à la technologie numérique de diffuser jusqu’à huit chaînes de télévision par canal. Tous les principaux câblo-opérateurs de nos pays voisins offrent ainsi aussi des bouquets numériques à leurs abonnés.
    La télévision digitale permet en même temps une meilleure qualité d’image et de son et a rendu possible l'introduction de chaînes de télévision en haute définition (HD) et à trois dimensions (3D). La digitalisation est aussi une condition pour l’introduction de nouvelles offres telles que la télévision à péage, qu’offre déjà Imagin, ou les films à la demande.
  • Comment profiter de la télévision numérique ?

    Pour pouvoir bénéficier de l’offre digitale, l’abonné doit acheter un récepteur numérique DVB-C complété par une carte à puce d’Imagin. Le signal numérique est diffusé sur le réseau de Télédistribution-Walferdange en parallèle avec le signal analogique. Le bouquet numérique de base est compris dans l’abonnement au câble. Pour avoir accès aux bouquets de télévision à péage, il faut en plus conclure un abonnement spécifique avec Imagin.
    Il existe aussi des téléviseurs avec un tuner DVB-C (C pour câble) intégré d’office. La réception du bouquet numérique ne nécessite alors plus que l’insertion d’un lecteur de carte dit module d’accès conditionnel (« conditional access modul » ou CAM) compatible avec le système de chiffrage Cryptoworks. Ce lecteur de carte permet d’insérer la carte à puce Imagin.
  • La télédistribution analogique sera-t-elle abandonnée ?

    Non, Télédistribution-Walferdange continuera à diffuser un nombre significatif de chaînes de télévision en analogique. Un certain nombre de programmes analogiques a toutefois dû être abandonné à cause des importants besoins en bande passante des chaînes en haute définition (HD), diffusées en numérique.
    La diffusion analogique a perdu en importance au cours des dernières années, que ce soit par voie hertzienne (introduction du DVB-T, norme numérique), par satellite (introduction du DVB-S, norme numérique) ou par câble. Mais sur le câble, à la différence du satellite et du hertzien, il n’est pas prévu d’abandonner la diffusion analogique avant qu’une très large majorité des abonnés n’aura adopté la télévision numérique.
  • L’abandon de l’analogique n’est-il pas imposé par Bruxelles ?

    Non. La Commission européenne a certes publié en 2005 une « communication » relative à la transition de la radiodiffusion analogique à la radiodiffusion numérique. Une telle « communication » n’entraîne, à la différence de règlements ou de directives, pas d’obligations pour les Etats membres. Elle vise une coordination de la transition vers le numérique dans les différents Etats membres, notamment afin de permettre à l’industrie des téléviseurs d’adapter ses gammes de produits.
    La communication vise en premier lieu les ressources rares à l’exemple des fréquences hertziennes. Pour la radiodiffusion hertzienne, la Commission proposait d’abandonner la technologie analogique au début de l’année 2012. L’effet de cette communication sur les activités de Télédistribution-Walferdange n’est qu’indirecte. Elle accéléra sans doute la disponibilité de téléviseurs dotés de tuners DVB-C.
    Il est toutefois vrai que pour offrir des chaînes en analogique, les antennes collectives doivent déjà aujourd'hui re-convertir des signaux numériques captés par satellite ou en hertzien en analogique.
  • Est-il nécessaire d’acheter immédiatement un récepteur numérique ?

    Télédistribution-Walferdange recommande à ses membres de passer au numérique. Certes, un nombre significatif de chaînes analogiques continuera à être diffusé. Ce n'est cependant qu’avec un récepteur digital qu’il est possible de profiter de l’offre complète de plus de 80 chaînes, de la haute définition ou encore de la télévision à péage. S’y ajoute que le nombre de chaînes numériques continuera à augmenter alors que le nombre de programmes distribués en analogique aura tendance à se réduire.
    Pour profiter de la panoplie complète de chaînes sur le câble, il est donc recommandé de se doter d’un récepteur numérique. En particulier lors de l’acquisition d’un nouveau téléviseur, il est recommandé de s’informer sur la disponibilité d’appareils ayant déjà intégré un tuner numérique conforme au standard DVB-C (« C » comme câble).
  • Faut-il changer de téléviseur ?

    Non, même un téléviseur d’un certain âge peut être relié à un récepteur numérique, soit par un câble péritel (Scart), soit par un câble coaxial ordinaire. Le même constat vaut pour les enregistreurs vidéo.
  • A quoi faire attention lors de l’achat d’un nouveau téléviseur ?

    De plus en plus de téléviseurs sont aujourd'hui équipés d'office avec un tuner numérique DVB-C ("C" comme câble). En achetant un tel appareil, il n'est donc plus nécessaire de recourir à un récepteur numérique externe pour capter la télévision numérique.
    Le nombre de modèles de téléviseurs disposant d’un tuner DVB-C va croissant. Ces téléviseurs sont équipés d’office d’un tuner numérique conforme au standard DVB-C (« C » comme câble) et doté d’un « Common Interface » (CI). Ce dernier permet d’installer un lecteur de cartes à puce dit module d’accès conditionnel (« conditional access modul » ou CAM) compatible avec le système de chiffrage Cryptoworks. Ce lecteur de carte permet d’insérer la carte à puce Imagin. Le revendeur de l'appareil de télévision devrait pouvoir confirmer la compatibilité avec le signal Imagin.
    Il est bien sûr loisible aux abonnés d’opter pour un autre téléviseur, les récepteurs numériques d’Imagin pouvant être reliés à tout type d’appareil.
    Pour certaines offres de télévision à péage, il peut cependant rester nécessaire, pour des raisons de politique anti-piratage imposée par ces chaînes, de recourir à un décodeur externe.
  • Où peut-on acheter un récepteur numérique ?

    A Walferdange, les membres de Télédistribution-Walferdange peuvent acheter le récepteur numérique ainsi que la carte à puce Imagin auprès d’Electricité Gaston Meyer au 10, Millewee et chez Electricité Schmit-Prumbaum au 11, route de Diekirch.
  • Pourquoi le décodeur n'est-il pas inclus dans le prix de l'abonnement ?

    Télédistribution-Walferdange et Imagin ont opté pour une vente, à un prix avantageux, des décodeurs numériques plutôt que pour une location. La mise à disposition gratuite de ce type de matériel chez d'autres fournisseurs de services est toujours liée à des prix de l'abonnement plus élevés. Si on prend une vue à moyen terme, l'option de la vente est ainsi non seulement plus transparente mais aussi financièrement plus favorable au client.
  • Peut-on enregistrer les émissions avec la télévision numérique ?

    Oui, les décodeurs Imagin Box HD permettent d'enregistrer des émissions. Le décodeur de base, l'Imagin Box HD (Technisat Digit HD4 CX CSP) introduite au printemps 2010, ne dispose certes pas de disque dur interne, mais il peut être branché soit, pour un enregistrement ponctuel, à un simple "stick" USB connu des ordinateurs soit, pour des enregistrements réguliers, à un disque dur externe relié par USB. Le décodeur de base reste pendant la durée de l'enregistrement bloqué sur la chaîne enregistrée.
  • Faut-il intervenir sur l’installation du câble ?

    Non, le récepteur numérique est connecté au câble de la même manière que l’était jusqu’ici le téléviseur.
  • Combien de récepteurs numériques faut-il par ménage ?

    La télévision digitale nécessite un récepteur par téléviseur.
Tele